Comment calculer votre salaire en tant qu’indépendant exerçant une profession libérale ?

Par Acerta
4 min. de temps de lecture

Vous être un entrepreneur dans l’âme et vous souhaitez ouvrir votre propre bureau ou cabinet ? En tant qu’indépendant exerçant une profession libérale, contrairement aux salariés, vous n’aurez pas un salaire fixe versé sur votre compte en banque chaque mois. Alors, qu’en est-il ? Votre plan financier vous donnera une idée de vos coûts et vos revenus. De cette manière, vous pouvez calculer les revenus qui restent pour votre salaire. D’un autre côté, vous pourriez faire le calcul en partant du montant net désiré et fixer votre chiffre d’affaire en fonction. Attention : il s’agit purement d’estimations. Il vaut mieux discuter de votre salaire avec votre (expert-)comptable. Nous vous présentons ci-dessous les grandes lignes, afin que vous ne tombiez pas du ciel. 

Chiffre d’affaire, coûts et bénéfice

Votre chiffre d’affaire (synonyme pour le revenu, la vente ou la rente) est le montant total que vous recevez de vos patients ou de vos clients. Vos coûts sont les coûts professionnels que vous supportez afin de réaliser votre chiffre d’affaire. Ils se subdivisent en coûts fixes et coûts variables.

  • Vous encourez des coûts variables afin de pouvoir offrir votre service (ou votre produit) à vos clients ou à vos patients. Plus vous travaillez ou vendez, plus ces coûts seront élevés.
  • Vos coûts fixes ou vos charges d’exploitation, sont des coûts récurrents (mensuels ou annuels), propres à votre entreprise et à vos activités. Par exemple les cotisations de sécurité sociale, et les assurances et le loyer.

Bénéfice = revenu – toutes les dépenses professionnelles Quand on parle de marge brute ou de bénéfice brut d’exploitation, il s’agit en fait du revenu moins les coûts variables. Le bénéfice net d’exploitation est alors le revenu moins tous les coûts variables et tous les coûts fixes, après déduction des impôts.

 

Et qu’en est-il de votre salaire ?

La calculation de votre salaire dépend de la forme juridique que vous avez choisie.

  1. Vous démarrer une entreprise en personne physique ? Alors les revenus de votre bureau ou cabinet ne sont pas séparés de vos propres revenus. Pour calculer votre bénéfice de l’exercice il faut déduire de votre bénéfice net d’exploitation avant impôts, votre impôt personnel (en fonction de votre revenu et de votre situation familiale). Lors de votre déclaration d’impôts, vous pouvez déduire des frais professionnels (des dépenses personnelles ou familiales). 
    Astuce : ouvrez deux comptes bancaires séparés.

  2. Vous lancez une société ? Votre salaire de dirigeant d’entreprise est considéré comme un coût mensuel fixe. Votre coût salarial total = votre salaire brut + votre précompte professionnel + vos cotisations sociales. Votre impôt des personnes physiques est déterminé sur base de votre salaire brut.
    En tant que dirigeant d’entreprise, vous avez deux options :
  • ou bien vous payez vous-même vos cotisations sociales. Votre salaire sera plus bas et, par conséquent, vous paierez moins d’impôt des personnes physiques. 
  • ou bien votre société paie vos cotisations sociales pour vous, et les réinjecte comme frais professionneles, ce qui réduira votre impôt sur le revenu des sociétés. Par contre, vous paierez plus d’impôt des personnes physiques. 

Pour calculer votre bénéfice de l’exercice il faut déduire de votre bénéfice net d’exploitation avant impôts, votre impôt -sur les bénéfices (33 % du bénéfice net avant impôts).

Garder un œil sur les coûts professionnels

Vos frais professionnels seront remboursés uniquement si vous pouvez les prouver et s’ils sont liés à l’exercice de votre activité. Exemple : un t-shirt avec le logo de votre bureau ou cabinet, que vous portez dans le cadre de votre activité est déductible. Par contre, des vêtements que vous portez aussi en privé, ne le sont pas. Certains frais professionnels sont entièrement déductibles, d’autres, comme votre voiture de société, ne sont que partiellement déductibles. Le coût de votre voiture n’est déductible qu’à 75%, les 25% restants sont rejetés. 
 
En tant qu’indépendant exerçant une profession libérale, vous pouvez également opter pour la déduction forfaitaire de leurs frais. Ce pourcentage est appliqué sur le revenu brut, diminué des cotisations sociales. Plus votre chiffre d’affaires est élevé, plus le pourcentage est élevé. Il s’agit d’un forfait légal pour lequel vous ne devez fournir aucune preuve. Attention : le forfait est souvent inférieur aux frais professionnels réels. 

Vous décidez de lancer une société ? Acerta est la solution la plus économique pour la gestion de votre personnel. Ensemble avec votre comptable, nous évaluerons les possibilités pour optimaliser votre salaire.