Les formalités administratives ? Pour moi, c’est du chinois !

Par Acerta
4 min. de temps de lecture
Un dernier coup de collier pour passer vos derniers examens et vous entrerez dans la vie active. Vous êtes dans les starting-blocks pour vous lancer dans votre future carrière. Mais vous hésitez peut-être encore à débuter comme indépendant … Ce n’est pas grave. Chez Acerta, vous pouvez vous faire préenregistrer : vous n’êtes pas encore client officiel, mais nous vous dirons quand vous inscrire et quelles démarches entreprendre pour que tout soit fait dans les règles. La liste des professions libérales est longue et les règles et conditions peuvent varier d’une profession à l’autre. Voici en résumé quelques points qui méritent votre attention.

La préparation

Avant de vous présenter au guichet d’entreprise, il est préférable de régler ces trois points :

  1. Demande de reconnaissance auprès de l’Ordre Pour un grand nombre de professions libérales, il faut d’abord faire une demande de reconnaissance auprès de l’Ordre responsable de votre profession. Voici quelques exemples.

Si vous vous préenregistrez, Acerta pourra vous informer sur les étapes à suivre pour être en règle.

  1. Forme juridique : vous préférez plus de flexibilité ou plus de sécurité ? Généralement, une société civile est l’option privilégiée pour l’exercice d’une profession libérale. Vous pouvez également commencer par une entreprise en personne physique. Dans ce cas, vous ne dépendez de personne, mais votre responsabilité est plus grande. Selon votre choix, vous devrez respecter différentes obligations administratives. Si vous voulez en savoir plus sur la forme juridique correcte, lisez notre blog sur jedebute.be.
  2. Ouverture d’un compte bancaire professionnel

Premières démarches administratives

Vous avez tout ce dont vous avez besoin pour vous rendre au guichet d’entreprise ou vous inscrire en ligne comme indépendant. Gardez votre numéro de registre national à portée de main.

  1. Inscription à la Banque Carrefour des Entreprises (BCE) Vous pouvez demander un numéro d’entreprise via le guichet d’entreprise, ce numéro unique est en quelque sorte le numéro de registre national de votre entreprise sous lequel toutes les informations concernant votre entreprise sont rassemblées.
  1. Immatriculation à la TVA La plupart des professions libérales ne sont pas soumises à la TVA ; demandez à votre comptable si c’est votre cas. Votre numéro de TVA est en fait votre numéro d’entreprise, activé lors de l’immatriculation à la TVA. Vous pouvez en faire la demande immédiatement au guichet d’entreprise pour ne plus devoir vous déplacer.
  2. Affiliation à une caisse d’assurances sociales En tant qu’indépendant, vous payez une cotisation trimestrielle de sécurité sociale à une caisse d’assurances sociales, qui constitue le lien entre vous , l’indépendant, et l’État. De cette façon, vous vous constituez des droits sociaux, tels que la pension, les allocations familiales, les soins de santé. Bonne nouvelle ! Lors de votre inscription au guichet d’entreprise, vous pouvez également vous affilier à une caisse d’assurances sociales. En une seule démarche, simple et rapide.
  3. Vous informez votre mutualité que vous avez un statut d’indépendant à partir de la date du début de votre activité. Sauf si vous démarrez comme indépendant à titre complémentaire, auquel cas c’est votre employeur qui règle votre statut social.

Mais, pour vous lancer, vous avez d’abord besoin d’un diplôme. Laissez-nous votre adresse e-mail ou votre numéro de téléphone et mentionnez votre future profession : Acerta vous contactera après vos examens, afin que vous puissiez vous consacrer pleinement à votre session.  Bonne chance pour vos examens !

Cette année, plus de 900 étudiants se sont déjà inscrits sans engagement.